Conseils, astuces et méthodes destinées aux entrepreneurs - Coaching - Stratégie Marketing Digitale - Inbound Marketing - Les clés de la réussite

Les réseaux sociaux et les TPE

SHARE
, / 664 2

Avant de parler réseaux, parlons d’abord web avec quelques chiffres clés :

La moitié des TPE en France n’ont pas de site web et parmi celles qui en ont, en effet très peu utilisent les réseaux sociaux. D’ailleurs, très peu mettent mettre à jour leur site.

Il est bon de savoir qu’en 2009, 80% des TPE n’étaient pas présentes sur le web,  70% en 2011 et environ 50% en 2013. Ce chiffre est donc en constante progression depuis 5 ans et à ce rythme là, on peut penser atteindre 25% en 2015. On peut imaginer que cette progression sera du même ordre avec les réseaux sur les dix prochaines années.

Pourquoi est ce que si peu de TPE utilisent les réseaux en 2014 ? Les raisons principales de cette absence sont sans aucun doute le manque de temps et le manque d’expertise mais dans la majorité des cas, certains chefs d’entreprises pensent encore que cela manque d’utilité pour leur activité ?

– Concernant le manque d’expertise, il y a une solution : la formation. Se former aux réseaux en étant accompagné d’un expert a un vrai sens, ne serait-ce que pour comprendre le fonctionnement, les mécanismes et l’apport final pour son entreprise.

– Concernant le manque de temps, on peut déléguer la gestion des réseaux à une personne de son équipe ou la faire gérer en externe par une entreprise spécialisée. Attention, dans les deux cas, il faudra être bien conscient que vous devrez définir en amont l’orientation des publications et de la communication.

– Le manque d’utilité quant à lui est à débattre. A l’heure d’aujourd’hui, je pense que toute entreprise quel quelle soit devrait être présente sur la toile. Tout simplement parce qu’internet reste le canal le plus utilisé pour la recherche d’information, de produit, de contenu. On ne peut pas faire l’impasse là-dessus. Pour les réseaux, il ne faut pas être présent si l’on ne veut pas investir un minimum de temps et si on n’a aucun contenu à proposer.

Le nerf de la guerre est là : l’alimentation en contenus.  Certaines entreprises ont compris qu’il fallait alimenter aussi leur réputation web en utilisant à la fois les blogs et les réseaux sociaux : l’inbound marketing .

Surtout ne faites rien sur les réseaux si :

– Vous n’êtes pas prêts à alimenter régulièrement vos réseaux et votre site

– Si vous n’avez pas de contenus, si vous n’avez rien à dire, n’y aller pas non plus.

– Si vous n’êtes pas prêt à investir du temps ce n’est pas la peine.

Mettez vous dans la tête que même si vous externaliser l’alimentation des contenus il faudra tout de même donner régulièrement des « billes » à la personne qui sera en charge

Si vous créez une page Facebook juste pour dire que vous en avez une et que vous ne publier pas régulièrement cela pourra nuire à l’image de votre entreprise. Beaucoup d’entreprise crée leur page puis la laisse à l’abandon, sans mise à jour. Posez vous les bonnes questions : « Qu’attendez-vous de cette page ? » « Qu’espérer vous avoir en retour ? ».

Ne créez pas des comptes sur les réseaux pour les mauvaises raisons : « il faut être sur les réseaux, c’est la mode donc j’y vais ». Non surtout pas !

Pourquoi faut-il s’y mettre ? :

–       L’échange. Les réseaux sociaux, c’est l’endroit idéal pour échanger avec vos clients. C’est important pour la fidélité et pour garder un vrai contact humain.

–       La notoriété. Si vous avez un bon produit, vos fans seront présents, mettront des commentaires, des avis qui pourront rassurer vos prospects et améliorer votre taux de transformation ;.

–       La promotion. Vous pourrez poster vos nouveaux produits, vos offres, vos services. Si vous avez le meilleur produit du monde mais que personne ne le connaît, personne ne l’achètera…

–       La visibilité. Les pages Facebook remontent très bien sur Google lorsqu’elles sont régulièrement alimentées. Si vous avez du mal avec le ranking de votre site web à cause d’un SEO non adapté, vos futurs clients pourront au moins trouver et accéder à votre page.

 

Quelques pièges à éviter :

–       Ne pensez pas que les fans vont arriver en masse à l’ouverture de votre page. Le plus difficile n’est la création de la page, ce sont ses débuts. Les fans attirent les fans et il y aura un gros travail à effectuer le premier mois pour faire venir les gens.

–       Ne pensez pas que tous vos fans verront chacune de vos publications. Cela va dépendre de l’Edgerank (algorithme de Facebook) qui va filtrer les posts de votre page, en règle générale on estime à un peu moins de 20% la portée. Là aussi bien sur, il y a une astuce, plus votre contenu est viral (nombre de like, nombre de partage…) Il y aussi des créneaux horaires et journaliers qui vous permettront d’avoir plus d’impacts sur vos posts.

–       Ne créez surtout pas un profil Facebook mais une page Facebook. Attention c’est réglementé ! Il y a des conditions générales d’utilisation qui sont très claires là dessus: https://www.facebook.com/legal/terms?locale=fr_FR  Il faut créer une page entreprise, si vous créez une page « d’individu » à la place, Facebook se réserve le droit la supprimer à tout moment !

–       Ne jamais penser que tout est acquis. Il faut faire de la veille constante sur les nouveautés et fonctionnalités des réseaux tout simplement parce qu’il y a des updates réguliers qui peuvent vous faire changer votre façon d’animer la page !

Vous l’aurez compris, se lancer dans les réseaux n’est pas si simple que cela. Certes,  la création d’un compte quel qu’il soit (Facebook, Twitter…) est rapide et gratuite mais par la suite cela implique certaines responsabilités et prises de conscience : entrepreneurs, entreprises, votre présence devient de plus en plus indispensable et il faudra prendre le temps de vous y intéresser.

On a beaucoup parlé de Facebook dans cet article car c’est le réseau le plus évident où il y a le plus de monde mais il existe également une multitude de réseaux qui peuvent vous servir. Le choix va dépendre de votre activité et du temps que vous pouvez y consacrer.

Mon conseil est de vous adresser à des professionnels qui maitrisent complètement ces sujets et qui vous accompagnerons au moins dans vos définitions de besoins et dans la mise en place.  Sur du long terme, le community manager, devra à mon avis être intégré dans votre entreprise à part entière ce qui n’empêchera pas un accompagnement ponctuel d’experts externes pour des conseils réguliers.

 

 

Tu veux en savoir plus sur le Webmarketing ? Rejoins le Club !

Tu veux devenir entrepreneur ? Regarde cette vidéo de formation gratuite :

2 heures de formation pour vivre de ta passion:

2 Comments

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.